Nos savoirs-faire

Les données de santé publique

A l’ORS, ceux qui manipulent des données chiffrées connaissent leurs champs, rythmes d’actualisation, utilisation, interprétation, limites. Nous bénéficions d’un accès aux données du système national des données de santé (SNDS) qui permet un suivi des assurés du régime général de l’assurance maladie à travers leur consommation de soins (de ville et hospitalière), et propose un accès aux données de mortalité. Nous assurons régulièrement des études socio-épidémiologiques sur différents territoires de la région. Ce qui nous permet notamment d’observer l’évolution des comportements de soins, des pathologies prises en charge, les différences territoriales selon leur offre de soins et les populations.

Découvrez nos dernières données de santé

Consultez nos projets en cours

Rshiny / Statiss

Financeurs : ARS BFC

L’ARS BFC déploie un outil interactif en ligne via le logiciel R et un module de présentation cartographique « R shiny ». Il permet la mise en forme de bases de données exploitées à une échelle infra-régionale. En complémentarité avec l’ARS, l’ORS a développé la thématique « Santé et ses déterminants », sous forme de diagnostics par territoire de contractualisation. Cette application, mise en ligne début 2022, est consultable via le lien : https://arsbfc.shinyapps.io/etatsante_territoiresbfc/
Dans la même perspective, une réflexion collaborative ARS/ORS est menée, pour valoriser le document STATISS sous forme numérique. Ce travail doit conduire à l’élaboration d’un outil interactif permettant d’afficher des données issues du STATISS sur plusieurs années et à différents niveaux géographiques infra-départementaux.
La connaissance du module « R shiny » a nécessité plusieurs jours de formation pour 3 personnes de l’ORS. Sa maîtrise demande un certain temps d’appropriation et de manipulation. Cette nouvelle compétence pourrait être mobilisée sur d’autres thématiques dans les années à venir.

Evrest BFC

Financeurs : Entreprises

Evrest est un outil essentiel à l’observation et à la production d’indicateurs sur différents aspects du travail et de la santé des salariés.
Les résultats de cet observatoire permettent notamment d’aider à définir les priorités d’action en région.
En 2021, une entreprise du Jura, divisée en 2 entités, a sollicité l’ORS BFC pour le traitement et la présentation des résultats d’Evrest pour ses salariés. L’analyse a donné lieu à la réalisation de 2 diaporamas, discutés avec le médecin du travail de l’entreprise, puis présentés aux directions et membres des CHSCT.

Score Santé

Financeurs : Fnors

Il présente des indicateurs sur l’état de santé de la population et ses déterminants déclinés selon différents niveaux géographiques, pour l’ensemble du territoire. Les indicateurs produits mobilisent différentes sources de données des champs sanitaire, médico-social et social mises à disposition par différents producteurs au travers de conventions ou en open data.
Dans le cadre du développement de SCORE-Santé, 5 ORS dont l’ORS BFC sont mobilisés pour produire des indicateurs à partir du SNDS sur l’ensemble du territoire.
Ces indicateurs pourront porter sur l’ensemble du champ couvert par le SNDS : recours et consommation de soins, état de santé.
Le travail à réaliser s’appuiera sur les travaux menés et les expertises développées au sein du réseau des ORS (notamment partagées dans le cadre du groupe des utilisateurs du SNDS) mais également sur les travaux menés par des organismes extérieurs pour lesquels il existe un consensus sur les méthodes mises en œuvre.
Les premiers indicateurs devront être mis en ligne sur SCORE-Santé d’ici la fin de l’année 2022.
La sélection des thématiques à traiter sera réalisée en lien avec le Groupe technique de SCORE-Santé. Quelques thèmes prioritaires sont déjà identifiés :

  • Cartographie des pathologies (sélection) ;
  • Mortinatalité et mortalité périnatale ;
  • Interruptions volontaires de grossesse ;
  • Recours aux soins, délivrance de médicaments.

Cancers et vulnérabilités

Années : 2022-2024 – Financeurs : Fnors

L’axe 4 de la stratégie décennale de lutte contre les cancers 2021-2030 vise à s’assurer que les progrès bénéficient à tous. Il s’agit en particulier de « lutter contre les inégalités par une approche pragmatique et adaptée aux différentes populations » (fiche action IV.3). L’objectif de cette fiche action est de « garantir l’accessibilité à la prévention primaire et secondaire et l’accès aux soins pour les personnes les plus vulnérables ; protéger les plus vulnérables et leur entourage contre les conséquences de la maladie » et de « mieux identifier et tenir compte des différentes vulnérabilités dans la politique de lutte contre le cancer ».
La Fédération nationale des observatoires régionaux de la santé (Fnors) et le réseau des Observatoires régionaux de la santé (ORS) proposent de contribuer à cet objectif en réalisant des travaux selon deux axes :
• un premier axe qui permettra de décrire au niveau des territoires (métropolitains et ultramarins) les différentes vulnérabilités pouvant avoir un impact sur l’accès aux soins des personnes présentant un cancer en s’attachant aux différentes étapes de ce parcours (dépistage, diagnostic, mise en œuvre des traitements, soins de suite) ;
• un second axe, plus exploratoire sur quatre régions, visera à caractériser le parcours de soins en cancérologie des personnes en situation de handicap, en invalidité ou en inaptitude, personnes en situation de précarité (bénéficiaires de la CSS), personnes âgées en établissement.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Les études

Sur des secteurs : sanitaire, éducatif, scolaire, médico-social, social, environnement…

Sur des populations : jeunes, personnes âgées, personnes porteuses de handicaps, femmes, …

Sur des pathologies : suicide, sida, cancers, maladies cardio-vasculaires, diabète, …

Sur des acteurs ou structures : professionnels, établissements de santé ou médico-sociaux, maisons de santé

Sur des comportements : addictions, contraceptions, sports, nutrition, prévention…

L’ORS participe à l’élaboration de projets d’études et de recherche pour lesquels il réunit des experts avec qui ces projets sont discutés, co-élaborés. C’est par le croisement des approches que se construisent ces recherches innovantes. Elles combinent des méthodes quantitatives ou qualitatives, des outils adaptés aux thématiques.

Découvrez nos dernières études

Consultez nos projets en cours

Travailleurs handicapés : perception des risques, santé au travail et parcours professionnels

Années : 2021-2023 – Financeurs : FIRAH et AGEFIH

Cette étude porte sur la santé au travail et la perception des risques professionnels des personnes en situation de handicap en milieu ordinaire. Elle s’intéresse exclusivement aux handicaps physiques ou sensoriels. La FIRAH et l’AGEFIH financent cette recherche planifiée sur 2 ans (2021-2022),
Plusieurs partenaires y sont investis :
• le Laboratoire de sociologie et d’anthropologie (LaSA-UFC) et l’UFR Santé de l’Université de Franche-Comté en tant que partenaires scientifiques
• l’AGEFIPH, le FIPHFP, Pôle emploi, la CARSAT, la DREETS, la MSA, le MEDEF, l’URI CFDT, le SSTNFC, l’ARS BFC, la Mutualité française, l’APF, CHEOPS BFC, UFC, Formation sécurité pro / FC sauvetage secourisme, la CFDT interco 71, en tant que membres du comité de pilotage
• Mr Choubi et la promotion d’étudiants en sociologie du Master ESAT de l’UFC en tant que coréalisateurs des outils visuels
L’objectif de cette étude est double :
• Comprendre comment des travailleurs mobilisent la catégorie de « travailleur handicapé » (TH), comment celle-ci intervient dans leur trajectoire, identité, perception des risques et de la santé au travail
• Favoriser la compréhension des freins rencontrés par les TH, employeurs et familles pour prévenir les situations de rupture de trajectoire professionnelle et contribuer ainsi à sécuriser les parcours
La recherche est composée de trois volets : participatif, enquête et production d’outils visuels.
Deux groupes participatifs ont été constitués en amont de l’enquête de terrain : un composé de TH et un composé de proches familiaux de TH. Ces groupes favorisent les échanges entre chercheurs et personnes concernées par la recherche. Ils co-produisent les questionnements, les analyses et les outils visuels.
L’analyse repose sur une enquête qualitative par entretiens auprès de 61 personnes (TH, proches de TH et employeurs).
Plusieurs outils visuels émaneront de cette recherche :
• des diaporamas sonores (photographies, voix off, extraits d’entretien) présentant des portraits de TH et leurs parcours
• un webdocumentaire (vidéos, photographies, voix off, extraits d’entretien, références bibliographiques…) reprenant les principaux résultats de la recherche
• une bande-dessinée avec des situations recueillies au cours de l’enquête et proposant des ressources et éléments de sensibilisation dans monde du travail

« Defidiag » : Déficience intellectuelle diagnostic

Années : 2021-2023 – Financeurs : CHU Dijon

Defidiag est l’un des trois projets pilotes du Plan France médecine génomique (PFMG) promus par l’Inserm. Il vise à :
• montrer la faisabilité et l’efficience de l’utilisation en première intention du séquençage du génome entier (Whole Genome Sequencing en anglais, ou WGS), pour le diagnostic étiologique de la déficience intellectuelle, par rapport à la stratégie de référence française (recommandée par l’ANPGM).
• identifier la stratégie la plus adaptée aux patients.
• évaluer l’impact du déploiement du WGS sur l’errance diagnostique des familles, la modification de leur prise en charge et de son coût, et d’en identifier les avantages/difficultés pour les patients et leur famille.

Ce projet repose sur une double approche quantitative (au niveau national) et qualitative (au niveau régional).

L’étude qualitative est pluridisciplinaire : une équipe de sociologues et psychologues cherche à comprendre comment la dynamique familiale – en termes d’investissement, d’accompagnement et de vécu – s’organise et évolue avec le résultat de l’examen génétique.

L’ORS BFC est en charge du volet sociologique de l’enquête. Il s’agit d’analyser les attentes et représentations initiales des patients et des parents par rapport à l’analyse génomique (WGS) proposée, vis-à-vis du diagnostic primaire et des éventuelles données secondaires.

Ainsi, trois temps sont prévus dans l’enquête, auprès de 30 parents d’enfants mineurs et adultes atteints de déficiences intellectuelles. Pour chaque enquêté, un entretien est mené une première fois quelques jours après l’inclusion, quelques jours après le rendu des résultats (quelle qu’en soit la nature), et une dernière fois, à distance du rendu des résultats (à 1 an).

Mobiprim : Étude sur l’accès aux soins primaires et les mobilités en BFC : caractérisation et qualification des territoires de proximité ruraux et des populations fragilisée

Financeurs : Ledi

Objectifs
Ce travail, qui se veut pilote, souhaite interroger les mobilités de santé et le potentiel de mobilité – la motilité – des usagers de la région en ciblant les personnes âgées. Leurs mobilités seront étudiées au regard de leurs dimensions technique (possibilités en termes de transport…), physique (capacité à se déplacer ou non…) et socio-économique (insertion sociale, ressources familiales et économiques, connaissance du territoire…). S’intéresser aux mobilités et au potentiel de mobilité des usagers, en particulier en zones rurales sous-dotées en professionnel.le.s de santé, permettra de mieux comprendre les inégalités sociales inhérentes et induites par des ressources différenciées, tout en appréhendant des modes de vies et des rapports à l’espace et au temps divers. En effet, mobilité et motilité résultent de la combinaison des conditions socio-économiques, territoriales, physiques et psychiques.
Par ailleurs, ce projet se veut complémentaire du projet « Temps médical potentiellement épargné sur les trajets de visite à domicile non justifiés médicalement » coordonné par le Pr José-Philippe MORENO qui interroge les mobilités des professionnel.le.s de santé. En effet, l’imbrication des deux volets – usagers et professionnels – permet une vision panoptique des mobilités en BFC afin de comprendre et in fine d’améliorer l’accès aux soins sur les territoires.
Perspectives envisagées
Cette recherche s’inscrit dans la réponse à l’appel à projet de recherche du Pôle fédératif et de recherche en Santé Publique de BFC de 2020. Elle permettra de mieux comprendre les mobilités d’accès aux soins des personnes âgées de la région BFC. Elle offrira aux acteurs de terrain de premiers recours et aux institutionnels une nouvelle lecture pour appréhender les besoins et attentes des populations, dans la recherche d’une plus grande équité. Ce projet pilote pourra faire l’objet d’une extension à d’autres régions par le biais notamment de partenariats avec d’autres ORS pour tester le modèle d’analyse sur de nouveaux territoires et ainsi le valider.

« ARTEMYS » : Attentes, besoins ressentis et trajectoires de soins des femmes enceintes avec une grossesse physiologique en Bourgogne-Franche-Comté

Financeurs : Conseil Régional   

Ce projet est issu de la réflexion commune d’un groupe de travail multidisciplinaire initié par les CIC de Dijon et de Besançon, soutenu par le Pôle de recherche et de formation en santé publique Bourgogne-Franche Comté (BFC), associant professionnels de terrain (médecins traitants, sage-femmes), enseignants/chercheurs en santé publique, sociologues, géographe, spécialistes de promotion de la santé et décideurs/ représentants de l’ARS. Le bilan mené par ce groupe de travail a mis en évidence le peu de données disponibles concernant les attentes et les besoins d’accompagnement ressentis par les femmes avec une grossesse sans complication (dite physiologique ou à bas risque – environ 80% des grossesses), de même que sur les déterminants individuels et collectifs de la construction de leur trajectoire individuelle de suivi. La réalité des parcours de prise en charge des grossesses à bas risque n’est pas non plus connue.

Or déployer des interventions visant à améliorer l’accompagnement des femmes requiert ces informations. L’enquête vise à décrire la réalité et la diversité des parcours de soins des femmes enceintes, en fonction de l’offre de soins et de l’environnement sociogéographique des femmes en associant des méthodes quantitatives (exploitations des données du SNDS) et qualitatives, réalisation d’entretiens de femmes enceintes à plusieurs reprises du début de leur grossesse à la naissance de leur enfant

Étude Candy : Le cancer du sein chez la femme jeune en France : conditions de vie après la maladie et identification des profils de sexualité et des profils de fertilité

Années : – Financeurs : CGFL

Propamenco : PROfils et PArcours de santé MENtale des patients à l’aune du COvid 19

Financeurs : Fnors

La crise sanitaire Covid-19 et les périodes de confinement associées ont bouleversé l’organisation des soins en psychiatrie et provoqué l’apparition de problèmes psychiques chez de nouveaux patients. Les analyses réalisées à partir du SNDS permettront d’explorer les profils des patients et les prises en charge avant, et entre chaque confinement, et d’observer d’éventuelles mutations. Les prises en charge nouvellement initiées depuis le 1er confinement et à l’issue des suivants, pour les mêmes troubles, seront décrites afin de dégager d’éventuelles spécificités. Ces informations seront complétées par des entretiens auprès de patients ayant effectué un passage aux urgences psychiatriques afin de connaître les conditions d’apparition de leurs troubles et leurs parcours de prise en charge dans sa globalité.

Maintenir l’insertion sociale au rythme d’une symptomatologie mouvante : expériences de personnes malades de Parkinson d’âges « actifs »

Financeurs : France Parkinson

Cette recherche qualitative porte sur le travail de préservation de leurs rôles sociaux par des personnes atteintes par la maladie de Parkinson, dans leurs trajectoires de malades et parcours de soins. Elle se fonde sur une approche compréhensive des capabilités des malades dans leur ajustement aux symptômes, aux traitements ainsi qu’à leur visibilité dans la vie sociale. L’analyse se centrera sur les ressources mobilisées, les stratégies des malades dans leurs différents univers sociaux, pour préserver la continuité de leur vie sociale face à la perte progressive de leur autonomie. L’enquête sera menée à partir d’entretiens semi-directifs auprès de 40 patient.es de moins de 60 ans aux profils sociaux variés (âge, sexe, situation géographique, contexte d’(in)activité, symptômes). Il s’agit de comprendre les ressorts de la prise de décision de réorienter ou d’arrêter leur vie active et professionnelle.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Étude Candy : Le cancer du sein chez la femme jeune en France : conditions de vie après la maladie et identification des profils de sexualité et des profils de fertilité

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Evaluer

Identifier les forces d’un projet, et les blocages expliquant les écarts entre prévisions et réalisations, est un savoir-faire spécifique que nous maîtrisons depuis 20 ans. Nous adaptons notre intervention en fonction des attentes. Nous pouvons réaliser l’évaluation des procédures, des résultats, de l’impact, y compris dans une perspective médico-économique. Il peut s’agir d’évaluer une politique publique, une structure, un programme d’actions ou une action.

Parce que la santé publique se nourrit de multiples déterminants,  l’Évaluation d’Impact Santé (EIS) tournée vers les politiques non spécifiques à la santé fait également partie de nos interventions. Il s’agit de déterminer et d’anticiper les impacts sur la santé de la population d’un projet de construction (ex : redéfinition de tracés routiers, démolition ou création de bâtiments, développement d’un parc d’activités etc.). Nous proposons d’en mesurer les impacts et les effets et de restituer les informations utiles pour prendre les décisions en connaissance de cause.

Découvrez nos dernières évaluations

Consultez nos projets en cours

Évaluation du dispositif « équipe mobile basse vision Bourgogne-Franche-Comté »

Financeurs : Association basse vision

L’Équipe Mobile Basse Vision prend en charge des déficients visuels sur la région. Il a pour objectif de favoriser la participation citoyenne des personnes déficientes visuelles à la vie sociale, familiale, scolaire et professionnelle en encourageant leur autonomie et leur indépendance, en respectant leur dignité. L’ORS BFC réalise l’évaluation de ce dispositif, en ciblant différents axes d’évaluation : résultats, processus (dont implantation) et évaluation médico-économique.

La diversité des professionnels constituant l’équipe, tant en termes de spécialités, que d’implantation sur le territoire, permet une couverture territoriale quasiment complète de la région. Si les processus d’actions sont en cohérence avec les objectifs, certains points de vigilance sont notés (temps administratif sous-estimé, manque de coordination interne et externe, délai d’attente importants).

EIS Flash : Avallonnais, Pays Horloger, Projet « Clénay : des Enfants et une Nature en pleine Forme », Pirouette Cacahouète

Financeurs : ARS

La réalisation de trois évaluations d’impact sur la santé sur des projets d’urbanisme (Schéma de cohérence territoriale, SCOT) de 2 Communautés de Communes (Avallonais, Pays Horloger) a été confiée à l’ORS BFC par l’ARS. Ces Scot comportent les orientations des territoires en terme de politiques publiques d’urbanisme concernant :
֊ le logement,
֊ les transports et des déplacements,
֊ l’implantation commerciale,
֊ les équipements structurants,
֊ le développement économique, touristique et culturel,
֊ le développement des communications électroniques,
֊ le qualité paysagère, la protection et la mise en valeur des espaces naturels, agricoles et forestiers,
֊ la préservation et la mise en valeur des ressources naturelles,
֊ la lutte contre l’étalement urbain,
֊ la préservation et la remise en bon état des continuités écologiques.
Les EIS devront prendre en considération l’ensemble des déterminants impactés par les orientations SCOT ayant une influence sur l’état de santé d’une population. Les facteurs politiques, économiques, sociaux, culturels, environnementaux, comportementaux y sont intégrés. De ce travail résultera des recommandations visant à optimiser et favoriser les impacts positifs et à réduire ceux négatifs sur la santé.

Évaluation du projet « Je, Tu, Il », mis en place par le Kairn 71

Année : – Financeurs : Sauvegarde 71

Le Centre de soins, d’accompagnement et de prévention en addictologie (CSAPA) Kairn 71 développe une action basée sur les compétences psycho-sociales, auprès des jeunes (et leur entourage) accueillis au sein du Pôle enfance de la Mutualité Française de Saône-et-Loire (IME et ITEP). Deux objectifs visent la conception de manuels pédagogiques autour du développement des compétences psycho-sociales adaptés à ce public vulnérable. Il s’agit de travailler sur la transférabilité des outils et la constitution d’un « groupe ressource », en soutien et étayage des situations, aux équipes mobiles mises en place.
L’ORS est en charge de l’évaluation. Elle vise à mesurer des résultats et à rendre compte des processus. L’évaluation porte sur l’efficacité du projet et ses processus.

Évaluation du projet « PROTECT : Programme probant de prévention des conduites addictives sans substance (écrans) pour la tranche d’âge 11 – 20 ans »

Année : – Financeurs : Sauvegarde 71

Le programme PROTECT, développé dans les 8 départements de Bourgogne-Franche-Comté par le Kairn 71, propose d’agir sur les facteurs de vulnérabilité personnels liés au développement d’une dépendance aux écrans : la gestion de l’ennui et les problèmes motivationnels, procrastination et anxiété de performance, gestion des émotions et difficultés à établir des contacts sociaux. 9 Csapa de la région mettront en œuvre le programme après avoir été formés par l’université de Heidelberg et le Kairn 71 (dans deux établissements scolaires ou médico-sociaux). Le programme a pour objectif d’impliquer entre 140 à 220 jeunes (de 11 à 20 ans).
L’ORS BFC évalue l’action en explorant deux dimensions : les processus afin d’identifier les freins, les facteurs de réussite, dans un souci de transférabilité du programme allemand dans la région.
Le projet se déploiera en 2021 et 2022 et l’évaluation est programmée de novembre 2021 à décembre 2022.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Accompagnement méthodologique

La méthode d’élaboration et de conduite d’un projet et son évaluation sont des domaines pour lesquels nous assurons l’accompagnement d’acteurs. Ces derniers interviennent au sein de champs variés du domaine sanitaire, social, médico-social, environnemental. Ils souhaitent déployer des actions et/ou des dispositifs liés à la santé publique, programmes locaux de promotion de la santé ou encore des nouvelles structures et s’interrogent sur l’impact, l’efficience, la transférabilité, de leurs actions de santé.

La démarche est à la fois formative et de soutien vers la structuration en termes de méthode, des actions et de l’évaluation.  Comment articuler l’évaluation à l’action ou au programme, quels outils doit-on développer, quelles sont les informations nécessaires, etc.

Découvrez nos derniers accompagnements

Consultez nos projets en cours

Accompagnement Service sanitaire

Année : – Financeurs : ARS

Piloté par l’ARS Bourgogne-Franche-Comté, l’Université de Franche-Comté et le Rectorat de Besançon, le service sanitaire des étudiants en santé vise à former les futurs professionnels de santé aux enjeux de la prévention primaire.
Le SSES est ainsi organisé autour de cinq objectifs structurants :
• Initier les étudiants en santé aux enjeux de la prévention-promotion de la santé
• Mener des actions concrètes de prévention-promotion de la santé
• Favoriser « l’interprofessionnalité » des étudiants en santé, en constituant des groupes d’étudiants issus de formations différentes
• Intégrer la prévention-promotion de la santé aux pratiques des professionnels de santé
• Lutter contre les inégalités sociales et territoriales de santé
L’objectif pour les étudiants est de mettre en œuvre des actions de promotion de la santé dans différents lieux d’accueil sur une semaine (écoles primaires, maisons de santé pluridisciplinaires, …).
L’ORS BFC a assuré, avec l’institut de formation en kinésithérapie de Besançon, le tutorat de 5 groupes d’étudiants sur la thématique de la nutrition durant l’année universitaire 2022-2023.

« Temps médical potentiellement épargné sur les trajets de visite à domicile non justifiés médicalement, VADEcoMed »

Année : 2021 – 2023 Financeurs : Dr Moreno

Les trajets effectués par les médecins généralistes (MG) lors des visites à domicile (VAD) peuvent constituer une perte de temps médical. Ces VAD relèvent parfois de situations où effectivement le patient est dans l’impossibilité de quitter son domicile (état grabataire, fragilité physique, …), mais certaines visites sont réalisées en raison de problématiques socio-économiques (patient dont l’état ne nécessite pas de rester à son domicile, mais qui n’est pas en mesure de se déplacer ou de se faire véhiculer en raison d’un isolement social notamment).
Le projet VADEcoMeD étudie le temps dédié aux visites à domicile par les MG (trajets et consultations comprises), en évaluant la part du temps médical dédié aux VAD, selon les critères médicaux et sociaux définit par l’Assurance maladie.
Ce projet a pour objectif secondaire d’identifier les critères permettant de classer, à partir des éléments de la demande du patient, les visites à domicile selon trois catégories : celles devant être effectuées par le médecin généraliste, celles pouvant être effectuées par un auxiliaire médical et celles stricto sensu reliées à des difficultés de transport.
Cette recherche permettra, à termes, l’émergence d’éléments de diagnostic sur la nature des visites et leurs différentes caractéristiques. L’ORS BFC a pour mission de prioriser ces différentes caractéristiques afin de définir des pistes d’actions, qui seront elles-mêmes priorisées. La mise au point de la méthode de priorisation a été réalisée en 2021 et sa mise en œuvre démarrera en 2022 à la suite de la finalisation de l’étude menée par la Maison de santé des 3 provinces.

Accompagnement du Réseau Pathologies Respiratoires Agricoles National (REPRAN)

Année : – Financeurs : Asept

Une évaluation a été réalisée, en 2020, par l’ORS BFC, sur l’action de l’ancien réseau PaPPA (Pathologies pulmonaires professionnelles agricoles). Celle-ci avait pour objectif principal de renseigner sur les apports du réseau de santé PaPPA (2006-2016) du point de vue des usagers.
L’évaluation a souligné l’intérêt du réseau de partenariat diversifié qui permet une prise en charge globale des usagers ou encore le rôle social du réseau permettant de lutter contre l’isolement et le sentiment de solitude face à la pathologie. à l’inverse, des manques sont évoqués, à savoir une identification incomplète du réseau avec des confusions entre réseau et MSA, ou encore des patients qui ne se sont pas sentis accompagnés alors qu’ils avaient été intégrés au réseau. Face à ces constats, des pistes d’amélioration avaient été ciblées.
Le service rendu aux usagers devant guider le REPRAN (qui remplace le PaPPA), dans toutes ses actions, l’évolution de sa mission à œuvrer davantage pour informer et sensibiliser à la première consultation, à la première Exploration fonctionnelle respiratoire (EFR) et non plus principalement à l’activité de suivi des patients, doit désormais être la priorité du réseau. L’ORS apporte au REPRAN un accompagnement méthodologique dans l’évolution de ses missions.

Accompagnement des porteurs de l’action « H’activateur de compétences » Cap Emploi Bourgogne-Franche-Comté

Année : – Financeurs : CHEOPS

Le réseau des Cap Emploi concourt à l’accompagnement dans l’emploi des personnes en situation de handicap.
Pour répondre à l’éloignement de l’emploi de personnes handicapées, les Cap emploi ont proposé un dispositif « H’activateur de compétences », « démarche d’accompagnement solidaire ». Elle articule un réseau d’acteurs, une évolution et un soutien dans le renforcement de l’estime de soi, une sensibilisation et mobilisation des acteurs (économiques, sociaux, associatifs, organismes locaux de formation), une accessibilité renforcée à des outils numériques.
Ce dispositif fait l’objet d’une expérimentation de 36 mois, commencée entre janvier et septembre 2021 dans la région Bourgogne-Franche-Comté. Les 8 départements s’inscrivent dans son déploiement.
Le financeur du dispositif a incité le porteur du projet à se faire accompagner dans le déploiement de l’action dans le but d’une rétroaction possible, en particulier au cours de la première année envisagée comme « année expérimentale ». L’ORS BFC assure un accompagnement réflexif intégrant la structuration méthodologique et technique nécessaire à l’évaluation finale de l’action. Il s’agit en particulier de structurer les procédures, pour l’atteinte des objectifs visés et permettre d’évaluer les avancées de l’action de façon homogène sur le territoire.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Evaluation d’impact en santé (EIS)

Depuis 2015, l’ORS participe à la promotion de l’EIS et de l’Urbanisme favorable à la santé (UFS) dans la région. En 2017, l’ORS a initié la réalisation de la première EIS dans la région sur un document d’urbanisme (Plui). Depuis, plusieurs autres EIS ont été réalisées. En outre, l’ORS a également participé à la mise en œuvre de deux autres EIS (SCoT Vesoul-Val de Saône et Réhabilitation de quartier à Besançon).

Conseil méthodologique

Suite à une formation réalisée par l’Université de Liverpool – International Health Impact Assessment Consortium, l’ORS a collaboré avec l’ARS BFC, la Dreal BFC et le Conseil Régional afin de mettre en œuvre les PRSE 2 puis 3 en intégrant la dimension EIS et UFS.

Ces collaborations passent par différents axes de travail : conseil méthodologique, réalisation de plaquettes de sensibilisation, participation à des groupes de travail (Eset notamment) et participation à la réalisation d’un vidéoclip sur le sujet :

Formations / communications

Depuis 2015, l’ORS propose des formations à l’EIS et à l’UFS destinées aux professionnels de l’ARS BFC, la Dreal BFC, les DDT, …. Elles sont organisées en présentiel ou en distanciel en fonction des attentes des institutions. D’autre part, afin de sensibiliser les élus, les universitaires et institutionnels à l’EIS et à l’UFS, l’ORS réalise des communications orales sur le sujet.

Découvrez nos derniers travaux

Consultez nos projets en cours

Projet « Clénay : des Enfants et une Nature en pleine Forme », Pirouette Cacahuète

Financeurs : ARS

Pirouette Cacahuète et la commune de Clénay mettent en œuvre le projet « Clénay : des Enfants et une Nature en pleine forme » lauréat de l’appel à projet de la Dréal, de la Région BFC et de l’Ademe « Osons la santé environnementale dans nos politiques territoriales ». Il a pour objectif de sensibiliser les enfants, leurs parents et plus largement tous les habitants de la commune sur la transition écologique. Un axe majeur du projet est d’aménager la place située devant la mairie et l’école. L’ARS Bourgogne-Franche-Comté a missionné l’ORS pour réaliser une EIS « flash » sur ce projet. Le but de l’EIS est de questionner son impact potentiel sur la santé des habitants et de produire des recommandations à l’adresse des décideurs, pour optimiser et favoriser les impacts positifs tout en réduisant les impacts négatifs attendus.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.