Étude des pratiques de lutte contre le gaspillage alimentaire


Catégorie(s) : Publication.
Rapport étude gaspillage alimentaire

Une étude des pratiques de lutte contre le gaspillage alimentaire à partir de 10 lieux de production et de délivrance de repas collectifs de l’agglomération dijonnaise a été menée en 2018 par l’ORS BFC. Ses résultats soulignent l’importance d’intégrer la lutte contre le gaspillage alimentaire dans les établissements en amont de la préparation des repas, du choix du produit, en passant par l’anticipation des commandes ainsi qu’une réflexion sur les modalités de service auprès du public, en impliquant l’ensemble des intervenants dans ce processus.
La prise en compte des spécificités du public  dans lesquelles s’insère la restauration collective est primordiale. Il semble que les établissements ayant en charge la préparation des repas soient plus enclins à adopter de « bonnes pratiques » en termes de réduction des restes et des déchets car directement impliqués dans les différents processus jusqu’à la consommation par les convives. La multiplication d’intermédiaires pouvant à l’inverse, nuire à l’instauration de bonnes pratiques, fractionnant par-là les responsabilités de chacun.
Le monopole de grands groupes dans le domaine de la restauration collective semble limiter l’intégration d’entreprise à rayonnement régional et la proposition de produits en filières courtes, de saison, ou d’agriculture raisonnée. Le suivi du poids des déchets est par exemple principalement mis en place dans les milieux scolaires dans le but de sensibiliser le jeune public aux problématiques de gaspillage alimentaire mais assez peu dans d’autres lieux.
On note une disparité des pratiques selon les établissements, en particulier sur la gestion des différentes étapes liées au traitement des restes et des déchets alimentaires. Celles-ci sont souvent incomplètes.

Télécharger le fichier (599KB)

Share on FacebookTweet about this on Twitter