Traitement, analyse, synthèse de données

EVREST

  • Commanditaire : IMTEBFC
À l’initiative d’un service de santé au travail de la région, il a été créé en Bourgogne comme sur l’ensemble du territoire français un “observatoire” permanent de la santé des salariés, permettant un suivi longitudinal, s’inspirant de l’enquête SUMER (qui présente des “photographies transversales”) ; ce dispositif peut être également un “outil de veille” pour les médecins du travail dans leur pratique quotidienne de consultations individuelles des salariés. Il repose sur le remplissage par les médecins du travail d’un questionnaire succinct sur un serveur Internet national pour un échantillon de salariés défini pour toutes les régions. Il est prévu une exploitation annuelle nationale de ces données. L’ORS Bourgogne a été sollicité pour apporter un soutien “logistique” à l’animation en région Bourgogne de l”observatoire”, l’analyse des données “en plus de l’échantillon national” potentiellement permanente (c’est-à-dire sur demande des médecins du travail impliqués) au niveau de services de médecine du travail, secteurs d’activité ou entreprises.

Baromètre santé 2016

  • Commanditaire : ARS Bourgogne Franche-Comté

L’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (INPES), établissement public placé auprès du ministère de la Santé, mène depuis 1992 des enquêtes périodiques auprès d’adultes et de jeunes, appelées « Baromètre Santé ».
En 2016, la huitième édition de cette enquête sera réalisée en France auprès de 15 000 personnes âgées de 15 à 75 ans. Cette importante étude permettra de mieux connaître les opinions et les comportements en matière de santé des Français, en particulier pour cette édition, des informations relatives à la prévalence des maladies infectieuses seront collectées, en lien avec l’Institut national de veille sanitaire. En Bourgogne Franche-Comté, l’Agence régionale de santé a souhaité disposer d’un sur-échantillon d’environ 700 individus, propre à la région, qui lui permettra de disposer d’informations plus détaillées sur son territoire, comparables aux tendances nationales, utiles à la définition des politiques régionales de santé. Elle disposera donc en fin d’année d’informations analysées par l’ORS BFC.

 

 

Share on FacebookTweet about this on Twitter