Diagnostic PRS2 : Précarité et vulnérabilité


Catégorie(s) : Publication.
Diag PRS2_ Preca-vulnerabilite

Un diagnostic sur la santé des Bourguignons-Francs-Comtois en situation de précarité ou vulnérabilité a été réalisé en 2017 par l’ORS à la demande de l’Agence Régionale de Santé (ARS). Il se situe dans le cadre de la préparation du Projet Régional de Santé (PRS) 2018-2022, tel que défini par la loi de modernisation de notre système de santé (Art. 58 Loi 1 art L1434-2 CSP). Il donne des éléments de cadrage en lien avec le parcours de santé « Personnes en situation de précarité vulnérabilité ».

La structuration du diagnostic est composée comme suit :

  • Déterminants :
  • État de santé : recours aux soins et renoncement pour raisons financières, mortalité prématurée
  • Hébergement, aide, soins et prévention
  • Catégorisation des territoires (indices synthétiques) sur la thématique

Les notions de précarité et de vulnérabilité recouvrent des réalités multiples et complexes. En 2013, en Bourgogne-Franche-Comté, 13 % de la population vit en dessous du seuil de pauvreté (60 % du niveau de vie médian), 9 % des assurés sociaux bénéficient de la couverture maladie universelle complémentaire (CMU-C). Et 4,4 % des allocataires de la Caf perçoivent le revenu de solidarité active (RSA) en 2014.

Les situations de précarité et de vulnérabilité ont un impact sur l’état de santé des personnes ainsi que sur leur accès et leurs recours aux soins. Ainsi, selon les données du baromètre santé 2016, le renoncement aux soins est 5 fois plus fréquent parmi les personnes ayant un niveau de vie inférieur à 900 € comparé à celles ayant un niveau de vie supérieur à 2 300 €.

Des dispositifs de prise en charge sanitaire et d’accompagnement médico-social ont été mis en place pour apporter des réponses appropriées aux besoins des publics en situation de précarité et vulnérabilité.

Les indicateurs d’accompagnement social, bien qu’indirectement liés à la santé, donnent des éléments importants pour la prise en soins. Le taux d’équipement régional en places d’hébergement pour adultes et familles en difficulté est de 2,8 places pour 1 000 adultes de 20 à 59 ans (2,2 en France métropolitaine).

Télécharger le fichier (Inconnu)

Share on FacebookTweet about this on Twitter